Présentation

Sortie de résidence de Soukaïna Joual

Résidences Méditerranée

le 26 juin 2015


Soukaina Joual a été en résidence à la Friche d'avril à juin 2015.

le 26 juin 2015
de 16h à 20h

Sortie de résidence de Soukaïna Joual

Résidences Méditerranée

producteur associé : Sextant et plus

 

«Mon travail se concentre sur le corps et ce qui est caché sous la peau.
Je suis inspiré par l'imagerie de boucheries, de la beauté de la viande, des superbes couleurs et de la texture de la chair, des os et des organes. Mais cette beauté est également une réminiscence de l'horreur et de la violence de la vie. Pour moi, la viande a une dualité : elle est à la fois morbide, mais aussi sensuelle et politique.

 

En tant que femme musulmane, nos rituels et croyances nourrissent mes thèmes. Mes oeuvres sont souvent viscérales et choquantes, mais elles représentent la réalité de la vie : son horreur et la beauté, la connexion entre la base et le sublime. Mon travail reflète l'utilisation des corps, en particulier la viande, en tant que symboles de concepts philosophiques et moraux : l'amour, le plaisir, la violence, la religion, naissance et de décès.

 

La viande fait partie de ma vie sous de nombreuses formes différentes et pour moi nous sommes entourés de chair et de sang et nous avons tous vu des choses autour de nous et dans le monde entier. Des choses violentes, brutes et tristes. Et nous essayons d'oublier ces moments désagréables et inquiétants dans nos vies, mais j'essaie de les embrasser et de les utiliser comme source d'inspiration dans mon travail. "

 

Soukaina Joual


Soukaina Joual est née en 1990, vit et travaille à Fès. Elle est diplômée de l'Institut National des Beaux-Arts en 2011 à Tétouan, au Maroc.
Son travail a été présenté dans plusieurs expositions, dont à la Foire d'art contemporain de l'Afrique et de la Méditerranée à Casablanca en 2011; à BLAST au GVCC à Casablanca en 2012,  "Diary of a Thief - we steal because we love" au Sunday Issue Gallery à Tokyo en 2013 et à "A Matter of Sensuality", au JIKKA à Tokyo  en 2015. Elle a été en résidence à la Friche d'avril à juin 2015.

 

Les Résidences Méditerranée
La Friche la Belle de Mai et l’Institut Français du Maroc s’associent pour la mise en place d’un nouveau programme de résidences croisées, La Résidence Méditerranée, qui se déroule de 2015 à 2018.
Ce dispositif a pour objectif l’accueil d’artistes émergents marocains à Marseille et d’artistes français au Maroc. La Friche la Belle de Mai et l’Institut Français du Maroc souhaitent encourager la mobilité des artistes émergents en méditerranée en leur proposant un cadre de recherche et de création sur mesure qui leur permet d’affiner leur pratique artistique et de développer un réseau. Un accompagnement artistique sur mesure est mis en place afin de suivre au plus près et avec la plus grande pertinence possible, les travaux des artistes durant leurs séjours. Des visites d’ateliers et présentations de sorties de résidences auprès des professionnels et du public sont mis en place.
Pour sa première année (2015),  La Résidence Méditerranée accompagnera 4 projets.  Les producteurs accompagnant les projets 2015 sont Espace Darja (Danse, Casablanca), Sextant et plus (Arts visuels, Marseille) et l’Officina (Danse, Marseille).

Info