à lire

Schéma directeur : Jamais 2 sans 3

Une mise à jour en 2014

La Friche continue le projet culturel pour le projet urbain et plusieurs thèmes sont proposés, pour continuer l’aménagement de ce “bout” de ville.

Schéma directeur : Jamais 2 sans 3

Une mise à jour en 2014

La Friche la Belle de Mai, qui sétend sur 45 000 m², est un espace qui a permis un processus expérimental de transformation et dont les principes ont notamment été posés en 1995 sous la présidence de Jean Nouvel dans un Projet culturel pour un Projet Urbain.

Un premier schéma directeur intitulé "L'air de ne pas y toucher" est élaboré. Il permet de composer avec l'existant et ouvre à la lumière en structurant des lieux adaptés à la ville, aux 70 structures et aux 400 professionnels de l'art et de la culture installés à La Friche. Bénéficiant de l'accompagnement d'un Maître d'Ouvrage expert en la personne de Patrick Bouchain, les architectes taillent, percent et transforment la Friche. Deux autres schémas directeurs viennent transformer cette ancienne usine de cigarettes : en 2005, "L'air 2 ne pas y toucher" et en 2008, "Jamais 2 sans 3".

Pendant douze ans, entre 2001 et 2013, les travaux n’ont pas cessé, suivant une logique d’intervention définie par ces trois schémas directeurs. ARM est intervenue sur la Cartonnerie, les Studios, le Campement, le restaurant les grandes Tables, le Skate Park, la Crèche, les Magasins et avant l'ouverture de la Capitale Européenne de la Culture en 2013, la Tour-Panorama. En 2013, c'est l'Agence Construire qui a réalisé les Plateaux, nouveau pôle des arts de la scène.

 

La Friche s’est transformée

Au cours des 3 dernières années, de nouveaux lieux dédiés à la culture sont apparus, de nouveaux axes de circulation ont réorganisé les déplacements sur le site, les espaces extérieurs ont été réaménagés pour une meilleure fonctionnalité. La Friche a pu ainsi renforcer la diversité de ses propositions dans des locaux neufs et adaptés. Les résidents ont eu accès à des espaces de travail modernisés et les espaces publics se sont améliorés pour un meilleur accueil de tous les publics.

 

la Friche comme lieu de fabrique et de démonstration

Près de 40 millions d’euros ont été investis pour l’amélioration du lieu de production (espaces de travail des résidents permanents ou accueillis, résidences d’artistes) et comme lieu de présentation d’oeuvres artistiques (la Tour Panorama, les Plateaux, le Cabaret Aléatoire) tout en développant de nouveaux services à la population (Crèche, aire de jeux, jardins potagers partagés).

 

la Friche comme lieu de formation

Ces interventions ont considérablement augmenté la porosité de la Friche à son quartier et sa transver­salité - culture/social/urbain - est désormais bien identifiée. La construction prochaine (2014-2015) de l’Institut Méditerranéen des Métiers du Spectacle nous permettra de positionner également la Friche comme un lieu de formation et de transmission.

Cette phase de transformation s’est faite dans l’esprit du schéma directeur Jamais 2 sans 3, avec une dose d’expérimentation, une “manière de faire” reconnue, un respect des plannings, des budgets et un processus transparent, partagé avec le CA de la SCIC et les partenaires institutionnels de la Friche.

En 2013, la Friche la Belle de Mai s’est imposée comme un équipement majeur de l’événement MP 2013 et du rayonnement du territoire marseillais.

500 000 personnes ont assisté aux événements organisés par la Friche la Belle de Mai, une presse unanime a salué la diversité et la qualité des propositions et un nombre impressionnant de délégations nationales et internationales ont visité le site afin d’en connaître, l’histoire, le fonctionnement et les axes de travail.

Après le tumulte de cette année particulière dont la Friche sort renforcée et à l’aube d’un nouveau mandat municipal, il a été nécessaire de procéder à la mise à jour du Schéma Directeur Jamais 2 sans 3 en actant ce qui a été réalisé puis en programmant ce qui devrait être réalisé à moyen terme, et sur la période 2014/2020 notamment.

 

La Friche continue le projet culturel pour le projet urbain

Plusieurs thèmes sont proposés, pour continuer l’aménagement de ce “bout” de ville. Chaque projet est l’occasion de penser, au delà de la spécificité induite par son programme, les perspectives de transver­salité qu’il apporte au site.

 

- L’ACCESSIBILITÉ DU SITE POUR TOUS

Sa desserte et l’accompagnement des personnes à mobilité réduite, sont des sujets qui devront être traités en coordination avec les collectivités compétentes. La question du stationnement des véhicules sera également posée.

- SOCIAL ET L’ÉDUCATION, UN SITE OUVERT A SON QUARTIER

L’ouverture sur le quartier sera amplifiée par l’accueil d’une école primaire, d’un espace pluriforme et des terrains de sports, pensés en lien avec les pratiques artistiques. Le projet de rénovation du Gyptis - qui deviendra un lieu prioritairement dédié à l’image tout en conservant une activité autour des arts de la scène - permettra à la friche de disposer d’un outil d’action culturelle au coeur de la Belle de Mai.

- L’HABITAT

La question du logement est au coeur de la ville.La Friche s’emparera de ce sujet au travers d’une opéra­tion de logements « dénormés » ou un projet d’habitat social, alternatif et participatif.

- LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

La gestion des ressources, est un thème fort qui amène la question de l’efficacité énergétique du site et une réflexion plus globale sur les enjeux environnementaux que l’on peut avoir à l’échelle de ce bout de ville.

- LA VALORISATION DES ESPACES EXISTANTS

L’aménagement se fait dans la continuité des opérations précédentes ; les espaces de diffusion, d’accueil, d’hébergements sont améliorés, de nouveaux bureaux et ateliers sont construits. Un nouveau lieu de diffusion cinématographique, les Boites à Lumières, augmentera ses propositions culturelles.

Nous devons poursuivre les liens entre culture/social/éducation. Le tressage de ces champs d’action et le croisement des compétences et des valeurs qui leur sont propres favorisent l’émergence de nouveaux processus de création et rassemblent plus largement les habitants autour de propositions aux multiples entrées.

 

Feuilletez en ligne la mise à jour complète du schéma directeur ou téléchargez-là ci-contre (colonne de droite)
Info