Présentation

Margaret Honda: Sculptures

Exposition monographique

du 14 février au 19 avril 2015

Pour célébrer ses 20 ans d’engagement, Triangle France invite Margaret Honda (USA) pour sa première exposition personnelle en Europe.

du 14 février au 19 avril 2015
voir horaires détaillés

Margaret Honda: Sculptures

Exposition monographique

Triangle France Le Cartel

Dans la continuité de ses engagements féministes et avec l’envie d’affirmer l’importance de figures tutélaires dont la reconnaissance relève plus aujourd’hui du savoir de l’artiste que du savoir institutionel, Triangle France présente la première exposition personnelle en Europe de l’artiste Margaret Honda (née en 1961, USA). 
Son commissariat a été confié à Tenzing Barshee et cette exposition fera l’objet d’une suite en 2016 au Künstlerhaus Bremen.

 

Depuis bientôt trente ans, cette artiste à la sensibilité iconoclaste se confronte aux standards de pensée et de comportements de Triangle France. Utilisant des médiums variés, elle interroge les limites de la connaissance scientifique et examine les processus disjonctifs et synthétiques de la vision et de la compréhension. Cette exposition est organisée dans le cadre de la célébration des 20 ans de Triangle France.



 


“À l'occasion des 20 ans de Triangle France, Margaret Honda (née en 1961) propose un projet consistant tout autant en une œuvre in-situ qu'en une approche rétrospective inédite de son travail. Depuis les années 1980 elle a produit un large corpus d’œuvres, notamment des sculptures, des performances destinées à de larges audiences ou à un public plus confidentiel, des photographies, et plus récemment, divers projets filmiques. A travers ces médias l'artiste cherche à explorer les qualités et les attributs sculpturaux de l'art, affirmant cette recherche comme moteur intrinsèque de sa production. Engagée dans une approche non linéaire et atemporelle de l'histoire, Margaret Honda a usé de manière répétée d'éléments biographiques, réinterprété d’anciens travaux – parfois en faisant littéralement fondre ses sculptures – et mis en évidence certains modes spécifiques de production culturelle à travers l'histoire. Dans tous les cas, ces initiatives ne découlent pas d'une forme de nostalgie mais plutôt d'une confrontation active avec la notion d'historicité, par l'entremêlement continuel de différents points temporels enracinant résolument l'œuvre dans le présent.

 

L'installation labyrinthique grandeur nature de Margaret Honda à Triangle France vous permet d'explorer les sites de production passés de l'artiste. Intitulée de manière éponyme : Sculpture, cette installation circulaire est faite de répliques à l'échelle des anciens ateliers de Margaret Honda accolés les uns aux autres. Cet ensemble d'espaces induira une expérience rétrospective de sa pratique sans pour autant montrer une seule œuvre en soi – à l'exception de la sculpture elle-même. La salle centrale, espace négatif créé par cet assemblage, agit au contraire comme un lieu échappant à la notion de représentation. À l'intérieur de cet espace, Margaret Honda diffusera pour la première fois un de ses derniers films réalisé en 16mm,Wildflowers. Comme un défi lancé à l'imagination, l’exposition Sculptures s'affranchit de la littéralité de la représentation pour désigner ces pièces non pas comme vides, mais comme de puissants sites de production.
Depuis le début de sa pratique artistique, Margaret Honda a régulièrement écrit sur son propre travail. Triangle France publie une collection exhaustive de ces textes sous la forme d'un livre, Writings, qui constitue le troisième élément du projet Sculptures. 
Dirigé par Matthew Evans et conçu graphiquement par Dan Solbach, l'ouvrage signé, numéroté, et coédité avec le Künstlerhaus Bremen, constitue une archive complète du travail de l'artiste.”
Tenzing Barshee, commissaire de l’exposition

 

Margaret Honda

Cette exposition est la première tentative de présentation rétrospective du travail de Margaret Honda à ce jour. L'artiste a précédemment exposé au Centro de Arte Dos de Mayo, Madrid ; au Drawing Center, New York ; à Estación Tijuana, Mexique ; au Kunsthalle Wien, au Museum of Contemporary Art of Los Angeles. Son film “Spectrum Reverse Spectrum”, un court métrage en 70mm, présenté pour la première fois lors de la section Forum Expanded de la 64e Berlinale a fait l'objet d'une projection au 39e Festival international du film de Toronto et du 58e BFI London Film Festival. En 2016, Margaret Honda présentera une réponse au projet Sculptures lors d’une exposition au Künstlerhaus Bremen. Margaret Honda vit à Los Angeles.

 

Tenzing Barshee

Tenzing Barshee est commissaire indépendant et auteur. Jusqu’à récemment, il a travaillé comme conservateur adjoint du Kunsthalle de Berne. A Bâle, il a co-fondé le centre de manifestations Elaine dans le cadre du Museum für Gegenwartskunst de Bâle. Il est éditeur du magazine Wandering. Tenzing Barshee vit en Europe.

 

Dans le cadre de
Vernissage de 3 expositions

Vernissage de 3 expositions

le 13 février 2015 | 18h

2 expositions collectives, Trankat et Moucharabieh et une exposition monographique de Margaret Honda.
Exponentielles de février

Exponentielles de février

Le dernier vendredi du mois c'est nocturne à la Friche !

le 27 février 2015 | 18h23h55

L’artiste résident indisciplinaire eRikm nous propose un "parcours" musical en tirant le fil des espaces, des formes et des thèmes des expositions du moment.
Exponentielle de mars

Exponentielle de mars

Le dernier vendredi du mois c'est nocturne à la Friche !

le 27 mars 2015 | à partir de 18h

L’artiste résident indisciplinaire eRikm nous propose un "parcours" musical en tirant le fil des espaces, des formes et des thèmes des expositions du moment.
Info