à lire

Manger dans la rue

Répondre par le plaisir à une nécessité vitale : se nourrir quotidiennement et rapidement.

Les grandes Carrioles ont souhaité redonner vie, sur le territoire marseillais, à la cuisine de rue de la Méditerranée encore si vivace sur d’autres de ses rives.

Manger dans la rue

Répondre par le plaisir à une nécessité vitale : se nourrir quotidiennement et rapidement.

 

Tout voyageur le sait : pour comprendre un pays, rien de mieux que de goûter à sa cuisine de rue. Impossible de prétendre connaître l’Asie sans s’être perdu aux milieux des échoppes de Singapour, de Shanghai ou de Pékin. Le rythme de vie frénétique des villes méditerranéennes ne peut être dissocié des étals et autres kiosques de rue des grands marchés de la Méditerranée. Comment parler de Marrakech sans parler de la place Djema’a el-Fna, de Barcelone sans évoquer le marché de la Boqueria, de Marseille sans faire référence aux chichis et aux panisses de l’Estaque !

 

La “street food” n’a rien d’une mode. Elle est ancrée dans notre humanité. Partout où elle se développe, elle crée du lien entre les populations et leur territoire. Manger dans la rue génère du partage, de la convivialité, de la sociabilité, le brassage des classes sociales et des générations. Tout ce que la malbouffe nous a fait perdre.

 

En France, cet art de vivre populaire a été longtemps négligé. Le culte de la table et de la gastronomie a aussi induit une hiérarchie alimentaire quelque peu “élitiste” qui a mis à mal tout un patrimoine de rue, fait de petits métiers, de spécialités et de savoir-faire qui pour certains dataient du Moyen Âge.

 

Aujourd’hui, de nombreux chefs, souvent étoilés, se saisissent de cette cuisine nomade. Toujours en quête d’innovation, ils imaginent de nouvelles façons de faire connaître leur talent à un public le plus large possible.

 

Cette “nouvelle génération” de chef renouvelle la cuisine de rue. Aussi les grandes Carrioles ont souhaité profiter de ce mouvement pour redonner vie, sur le territoire marseillais, à cette cuisine de rue de la Méditerranée encore si vivace sur d’autres de ses rives.

 

Mais il ne suffit pas d’inventer de nouvelles recettes. Cette cuisine de rue doit imposer sa présence à un environnement déjà surchargé de sollicitations, alors les grandes Carrioles seront également spectaculaires, tout simplement parce qu’elles ont été conçues avec des artistes, des scénographes, des plasticiens, des bricoleurs de génie qui n’ont pas leur pareil pour “enchanter le réel”.

Info