Présentation

Le Pôle Arts de la Scène

Un coproducteur d'apport en numéraire fléché sur la masse salariale artistique, rejoignant au moins deux partenaires complémentaires portant un projet commun. L'engagement du Pôle est décidé par un Comité artistique et technique.

Rappel historique

En mai 2013, la Compagnie Chatôt-Vouyoucas cessait son activité au théâtre Gyptis. La Friche la Belle de Mai et les collectivités partenaires du projet ont alors engagé une réflexion sur le devenir de ce lieu et la mise en place d’une action de soutien aux Arts de la Scène.
Ainsi, à l’issue du rapprochement fin 2013 du théâtre Gyptis et de la SCIC Friche la Belle de Mai, deux projets sont nés :
- la requalification du lieu Gyptis en cinéma de quartier, assorti d’un projet culturel d’éducation à l’image porté par la Friche la Belle de Mai et dont la direction de la programmation a été confiée à Shellac. Le Gyptis continuera d’accueillir ponctuellement des spectacles de théâtre, danse ou musique au croisement de l’image fixe ou animée. Inauguration le 4 octobre 2014.
- la création d’un outil de production explorant de nouvelles méthodes de travail, associant des volontés de collaboration, de coopération et de mutualisation entre les acteurs du territoire, piloté et abondé depuis la Friche la Belle de Mai : le Pôle Arts de la Scène.

La préfiguration du Pôle Arts de la Scène

En décembre 2013, la Friche la Belle de mai a confié une mission de préfiguration [1] du Pôle Arts de la Scène à Patrice Barret, directeur administratif aux côtés d’artistes directeurs d’établissements de production, dernièrement au Théâtre National de Strasbourg.

Dans le cadre de cette mission, Patrice Barret a mené une trentaine d’entretiens avec des opérateurs de la Région PACA.

Ces rencontres, qui ne prétendaient pas avoir un caractère exhaustif, consistaient à écouter des responsables d’établissements culturels suffisamment divers (dans leurs tailles, leurs identités, leurs missions et leurs implantations géographiques) pour construire et valider l’analyse résultant de leurs réactions, critiques ou dynamiques, de leurs attentes, et de leurs retours d’expériences, à propos d’un tel projet : un outil partagé regroupant des compétences diversifiées.

 

Ces contributions ont mis en valeur quatre axes majeurs de réflexion :

 

1. La nécessaire complémentarité des collaborations, seule source de démultiplication des moyens mis en commun.

2. La priorité d’un accompagnement professionnel pluriannuel : transmission (voire formation), incitation à la reprise de spectacles déjà créés.

3. L’attention à la qualité de l’expertise et de la formulation de retours professionnels tout au long de l’élaboration et de la réalisation des projets concernés.

4. La volonté d’inscrire ces projets dans le réseau régional et de le relier à des têtes de pont de réseaux extérieurs.

 

Ce sont ces préoccupations qui vont conduire le travail de préfiguration (jusqu’à la  fin de l’année 2015) du Pôle Arts de la Scène, un dispositif expérimental qui s’impliquera comme un partenaire décisif pour :

- inciter des opérateurs, porteurs d’un projet commun, à s’associer, en s’assurant de la pertinence et de la complémentarité des moyens mis en commun ;

- et ainsi, réserver les crédits dédiés du Pôle Arts de la Scène au seul et unique usage d’une amélioration des moyens dévolus à la dimension artistique de ce projet partagé, au travers d’apports en numéraires dans le cadre de conventions de mise en commun de moyens.

 

Ces travaux sont animés par un Comité artistique et technique composé de cinq personnes [2], qui ont accepté de s’engager « intuitu personae » dans l’élaboration de ce dispositif, et l’exploration de méthodes de travail affirmant des volontés de collaboration, de coopération et de mutualisation.

Ce Comité est présidé par Alain Arnaudet en sa qualité de directeur général de la SCIC Friche la Belle de Mai. Lætitia Padovani, déléguée du Pôle Arts de la Scène, associée aux réunions du Comité artistique et technique, en assure la coordination et le suivi opérationnel.

 

Le Comité artistique et technique pourra solliciter, comme membres associés, les acteurs culturels du territoire plus particulièrement mobilisés par ces missions d’accompagnement, afin de les associer au « repérage » de projets appelant une attention spécifique et de rechercher ensemble les réseaux de diffusions appropriés à leur émergence.

 

Modalités de partenariat avec le Pôle Arts de la Scène ci-dessous.

 

[1] à l’initiative de la SCIC Friche la Belle de Mai, en accord avec la Ville de Marseille, la Région Provence Alpes Côte d’Azur, le Conseil Général des Bouches du Rhône et la DRAC Provence Alpes Côte d’Azur réunis dans un Comité de pilotage qui accompagne la mission.

[2] Nathalie Anton, directrice adjointe du CNCDC de Châteauvallon (83) ; François Cervantès, directeur artistique de la Compagnie l’Entreprise (Marseille) ; Sylvie Gerbault, directrice du 3bisf - lieu d’arts contemporains (Aix-en-Provence) ; Emilie Robert, directrice du Théâtre Massalia (Marseille) ; Paul Rondin, directeur délégué du Festival d’Avignon (84).
Info