à lire

Le Jardin des Rails

Dans le cadre des Quartiers Créatifs Belle de Mai

Des jardins collectifs et familiaux à la Friche la Belle de Mai Par Jean-Luc Brisson et David Onatzky, paysagistes et artistes

Le Jardin des Rails

Dans le cadre des Quartiers Créatifs Belle de Mai

Les paysagistes et artistes, Jean-Luc Brisson et David Onatzky, appliquent aux jardins de la Friche la Belle de Mai leur autre définition du « jardinage ». À la différence de celle habituellement associée – et de manière très codifiée – à la culture d’un potager ou à l’entretien des espaces verts, cette approche laisse la part belle à la poésie, à la tentative et l’observation sensible du milieu. À travers cette liberté et avec l’accompagnement proposé aux étudiants de l’Ecole du paysage depuis 2010, des jardins de toutes sortes se sont étendus sur le site de la Friche, colonisant le béton et les espaces jusque là délaissés.

 

 

Aujourd’hui, la Friche considère que le jardinage, dans son sens le plus large, est un fait culturel reliant ville et campagne, passé et présent, ici et ailleurs. Les plantes jardinées ont voyagé et continuent de voyager dans les poches, les bagages, les caravanes des êtres humains. Ils sont le reflet des migrations humaines.

 

 

Le quartier Belle de Mai compte plusieurs sites de jardins collectifs avec lesquels la Friche souhaite se mettre en relation dans le but de mettre en avant cette richesse pas toujours visible.
C’est ainsi qu’en 2013, le jardin des Rails apparaîtra sur ce site majoritairement minéral, en favorisant la fertilité, en apportant de la fraicheur et surtout en créant des échanges.
Le voisinage est un élément fondamental et constituant du jardinage, et c’est pourquoi la Friche souhaite être autant à l’initiative de propositions qu’à l’écoute de ce que les jardins collectifs déjà constitués ont à proposer.
 
 
 
Les Quartiers Créatifs
Démarré dès 2011, le programme « Quartiers créatifs » de Marseille-Provence 2013 installe des artistes en résidence au coeur d’une quinzaine de quartiers en rénovation urbaine sur tout le territoire de la Capitale Européenne de la Culture 2013.
 
 
 
Actions participatives :
 
Comme tous les projets du Programme Quartier Créatifs, les différentes phases du projet ont compris des temps de participation publique :
 
•    Constitution d’un comité de jardinage composé de volontaires, d’habitants du quartier, de paysagistes, d’architectes, de résidents de la Friche…dirigera le projet et perdurera après l’installation du jardin. La diversité du groupe est une priorité pour répondre à toutes les envies jardinières des futurs participants.
 
•    Le chantier participatif, il fut ouvert à tous ceux qui souhaitaient contribuer à la construction des espaces communs du jardin. Habitants, étudiants, associations du quartier ou simples curieux.. Tout un chacun était invité à participer à cette aventure paysagère et profondément humaine pilotée par une équipe de paysagistes, architectes et constructeurs ayant fait leurs preuves sur des projets tel que Bank of Paradise (Marseille Provence 2013).
 
•    Une permanence jardinière est assurée et le jardin est accessible aux jardiniers 365 jours par an. Un jardinier en chef est présent tout les lundi soir pour toutes les questions pratiques de la vie du jardin.
 
•    Des ateliers publics et gratuits, abordant de nombreuses thématiques, sont organisés par des paysagistes et enseignants de l’École Nationale du Paysage de Versailles – Marseille, à l’occasion des week-end Made In Friche. Ils proposeront des formations sur les techniques de jardinage, de tailles, de récupération d’eau…
 
 
 
Situation géographique :
Le Jardin des rails s’insère sur l’actuel emplacement du parking, entre le Village de Ville et l’aire de jeux. Il relie la zone du campement à l’entrée côté rue François Simon. Il répond aux besoins en matière de zones dédiées au jardinage (bacs, parcelles hors sol…) et favorise le cheminement des publics et les espaces de convivialité.

 
 
 
 
Info